Gioacchino Rossini

compositeur italien (1792 - 1868)



Gioacchino Rossini - portrait

Né à Pesaro en 1792, d'un père corniste virtuose et d'une jeune couturière, qui connaîtra une courte carrière de chanteuse.

Le jeune Rossini, enfant très turbulent et doué, apprend le piano-forte et le chant, compose à douze ans ses premières sonates et à quatorze son premier opéra, Demetrio e Polibio.
L'influence forte de Haydn et Mozart sur ses premières compositions lui valent le surnom de Tedeschino ("petit allemand").

A partir de 1812, il compose en dix ans plus de trente opéras : les farces de jeunesse sont suivies par la période des opera seria à la direction des théâtres royaux à Naples, de Tancredi en 1813 à Semiramide en 1822 ; puis à Rome et à Milan, il écrit en un temps record ses chefs d'œuvres comiques, L'Italiana in Algeri, Il Turco in Italia, Il Barbiere di Siviglia, La Cenerentola, ...

Il quitte alors l'Italie, connait un succès triomphal à Vienne et Londres et décide de s'installer à Paris, où il déclenche une engouement exceptionnel du public et triomphe à l'opéra avec plusieurs de ses œuvres adaptées de l'italien au français. En 1828, c'est la création du Comte Ory, premier opéra de Rossini sur un livret original en français, qui sera joué plus de cent fois en trois ans ; puis c'est Guillaume Tell, son dernier opéra en 1829.

A trente-sept ans, Rossini se retire soudainement, repart en Italie et passe plus de vingt-cinq ans pratiquement sans rien écrire avant de revenir à Paris en 1855 où il composera les Péchés de Vieillesse, quatorze albums de petites pièces de musique de chambre, destinés à être exécutés entre amis dans son salon. En 1864, sera créée la Petite Messe solennelle, qualifiée de messe de salon, pour un effectif original de douze chanteurs, deux pianos et un harmonium. Rossini s'éteint le 13 novembre 1868.

Pour en savoir plus :

  • Rossini, l'opéra de lumière par Damien Colas, édition Gallimard, 1992
  • Rossini et Paris par Jean-Marie Bruzon et Martine Kahane, édition Paris Tête d'Affiche, 1993
  • Rossini sur wikipedia,
  • un site sur l'opéra napolitain,
  • le site officiel de la Fondation Rossini à Pesaro
  • les partitions de Rossini sont éditées chez Ricordi et Eroïca