La Folle journee

ou les noces de Belline

Opéra en quatre parties composé par Domenico Cimarosa.
Nouveau livret français d'après le livret original de Giuseppe Palomba.

L'action se déroule dans le maison de Belline, une jeune femme que le décès de son père place sous la tutelle de Romualde, un homme de loi prétentieux (voire prétendu) et qui lorgne sur sa fortune, et accessoirement sur elle. La lecture du testament révèle qu'elle n'entrera en possession de son héritage que sous condition d’exécuter l’accord de mariage que son père a établi avec un bourgeois napolitain, Jean-Paul Duplat de Patte.

Cela n’est pas de son goût, ni de celui de son amoureux, ni de celui de son tuteur : union sacrée du clan des amoureux d’un côté, et du notaire/avocat de l’autre, pour décourager l’intrus qui fait obstacle à leurs projets .

Les différentes ruses concoctées par Belline, Ersilie, sa fidèle suivante, et Léonore, la gouvernante du père de Belline, viendront à bout de cette situation et cette folle journée se terminera dans la joie des noces de Belline et Filandre.

************

« La Folle journée, ou les noces de Belline », en italien « Le Astuzie femminili », date de 1794 ; cette bouffonnerie reflète l’amertume des Italiens envers les occupants multiples de leur pays, Autrichiens notamment.

Sa musique, qui peut atteindre aux beautés de Mozart, annonce surtout le style rossinien première période par ses rythmes et ses acrobaties vocales.